Scroll to top

Fiche action : assuétudes

Nom du projet

Prévention des usages problématiques de drogues sur un campus scolaire

Descriptif de l’action

Accompagnement d’une démarche de prévention impliquant six établissements d’enseignement francophones. Sur base d’un état des lieux de la question des consommations problématiques de drogues, co-costruction d’un plan de prévention en lien avec les préoccupations des acteurs scolaires (professionnels, élèves-étudiants, directions).

Contexte – Origine du projet

  • Le projet a été mis en place, avec le soutien de l’administration de l’Enseignement  de la Cocof, suite aux inquiétudes des éducateurs par rapport aux comportements de consommation des élèves.
  • Création d’un groupe de travail « Assuétudes » incluant des représentants de chaque établissement et décision de faire appel aux organisations « spécialisées» en matière de prévention des assuétudes.
  • Concertation au sein du  Point d’Appui Assuétudes bruxellois et création d’un sous groupe, coordonné par Prospective Jeunesse,  afin de procéder à l’état des lieux de la problématique 2017-2018.

Public visé par le projet

Les acteurs scolaires : les professionnels en tant qu’adultes relais et les étudiants-élèves (secondaire, promotion sociale, haute école).

Quoi ?

  • Réalisation d’un état des lieux (diagnostic) de la problématique pour l’année 2017-2018 sur base du  vécu des acteurs scolaires: en quoi les consommations leur posent-elles problème? Comment perçoivent-ils la gestion actuelle de la problématique? Qu’est-ce qui d’après eux pourrait être mis en place ? Existe-t-il d’autres problématiques qui les préoccupent ?
  • Faire émerger des pistes d’action pour l’année 2018-2019.

Comment ? et avec qui ?

Afin de collecter la parole des acteurs scolaires, plusieurs dispositifs sont mis en place :

  1. Entretiens avec les six directions.
  2. Questionnaire en ligne (+ version papier) diffusé à tous les professionnels par l’intermédiaire des directions.
  3. Animations-débats avec les élèves dans les classes du secondaire.
  4. Enquête en face-à-face auprès des étudiants de la Promotion sociale et des Hautes écoles.
  5. Focus groupes avec les professionnels.

L’analyse des résultats de cette première phase du projet est en cours.

Concrètement, quelle est la plus-value pour les citoyens ?

  • Mobiliser et rassembler  les acteurs scolaires de plusieurs institutions autour d’une problématique commune.
  • Faire évoluer les bénéficiaires de la démarche vers une position de partenaires du projet.
  • Partir des besoins des acteurs scolaires pour mettre en place des actions pertinentes.
  • Valoriser les ressources existantes.
  • Elargir la problématique aux déterminants du bien être.
  • Ouvrir à des pistes de prévention autres que les actions sécuritaires et la transmission descendante d’informations sur les risques liés aux consommations de drogues.

Partenaires institutionnels

Prospective Jeunesse asbl, Cocof (Direction de l’Enseignement et de la Promotion sociale), Service de prévention communal, Centre bruxellois de promotion de la santé, Fares asbl, Infor-Drogues asbl.

Contact

Prospective Jeunesse asbl – Céline Langendries et Patricia Bernaert – 02 512 17 66