Scroll to top

Fiche action : genre et citoyenneté

Nom du projet

Le Comité des femmes de Saint-Josse, processus de mise en place d’un « Espace citoyen »

Descriptif de l’action

Le projet « Espace citoyen » est l’aboutissement d’un travail d’éducation populaire et d’empowerment du  Comité des Femmes de St-Josse, initiative regroupant diverses associations de la commune. Il s’agit d’un processus  nourri de différentes actions permettant de s’approprier un quartier, de collectiviser des problématiques et des ressources en vue d’en faire retour dans l’espace public.

Contexte – Origine du projet

Ce Comité est né en 2010, suite au processus communautaire  du groupe « Habitantes de Saint-Josse » au sein duquel des préoccupations individuelles se sont transformées en problématiques collectives et ont mené à l’envie d’en  dégager des « solutions » collectives. La demande était de créer un « espace citoyen » visant à soutenir la participation citoyenne des femmes de la commune de Saint-Josse-ten-Noode mais aussi, plus spécifiquement, à pouvoir porter à un niveau plus politique leurs demandes de changement et revendications éventuelles.

Public visé par le projet

Si le projet était à l’initiative d’un groupe de femmes, celles-ci ont toujours été désireuses de mettre en lien leurs préoccupations de femmes, mères, citoyennes avec celles des autres femmes de la commune, ainsi que celles des hommes, pères, citoyens, en ouvrant ponctuellement l’Espace aux hommes désireux de participer à leurs débats.

Saint-Josse est une commune où vivent des populations précarisées sur le plan socio-économique.  Le constat est que bien souvent, l’existence précaire est celle des sans voix, dépourvus de visibilité et de la possibilité de faire entendre leur parole dans l’espace public. Leur disqualification les empêche d’agir, même dans la simple résistance. Dans ce contexte, nous observons, entendons également que les femmes résidant à Saint-Josse constituent une population particulièrement vulnérable, fragilisée par des discriminations, violences et inégalités de genre qui prévalent dans certaines communautés d’origine des femmes issues de l’immigration, par la culture de la honte et du non-dit qui y est associé.

Quoi ?

Le processus a constitué, au départ de marches exploratoires, à ce que les femmes puissent s’approprier un dispositif communautaire, le Conseil consultatif des femmes, mis en place à leur demande et avec l’appui de l’échevine de l’égalité des chances, à la commune de Saint-Josse. Il s’agit d’un outil que nous pouvons solliciter au moment où nous avons besoin d’adresser des revendications à la commune.

Les marches exploratoires visent à se réapproprier une commune bien souvent méconnue en dehors du strict voisinage et des trajets du quotidien. La dimension collective de la marche est importante dans le sens où elle permet le partage des observations, réflexions … favorisant ainsi le choix des implications, partenariats … au départ desquels elles auraient envie de mener des actions.

Pour mener à bien ces actions, une priorité fût la recherche d’un local, d’un endroit à elles où ellespourraient se retrouver, y développer des projets de santé, santé mentale et citoyens. Diverses actions ont été organisées par les femmes elles-mêmes, dont des capsules audio relatant leurs débats, donnant la parole aux femmes et aux hommes, mettant en dialogue des conceptions traditionnelles et modernes des relations hommes-femmes. Ces capsules ont été présentées lors de la semaine « Saint-Josse à l’heure des questions de genre », à la salle du Conseil communal.

Comment ? et avec qui ? 

Ce projet se base sur des méthodologies participatives issues de l’éducation populaire (courant qui vise à la transformation des rapports sociaux de domination, à partir des savoirs des personnes et d’une prise de conscience critique), de l’empowerment qui  aide à récupérer du « pouvoir d’agir » et de la santé mentale communautaire qui articule la prévention, le soin et les actions publiques collectives et qui mobilise des personnes autour d’une préoccupation commune, en vue de faire émerger des ressources suffisantes pour faire face aux difficultés vécues.

Concrètement, quelle est la plus-value pour les citoyens ?

Témoignages des femmes du Comité : « Notre groupe s’est créé avec un objectif de trouver la force en chacune de nous et nous entraider », « il y a des phrases dites par d’autres qui m’ont aidée à délier beaucoup de nœuds dans ma vie » ; « on ne fait pas seulement des activités entre nous, on avance aussi sur des sujets, on fait bougerdes choses » ; « beaucoup de choses élargissent mon point du vue sur l’humanité », « la solidarité, c’est un soulagement psychique mieux que les médicaments », « j’ai réalisé que les femmes sont proches les unes des autres, quelle que soit leur culture ».

Partenaires institutionnels

La Maison des femmes de la rue verte, Calame, Notre Quartier asbl, le PCS  Méridien 1210.

Partenariats occasionnels

AWSA asbl, Planning Josaphat, le home du CPAS de Saint-Josse, Episol, la commune de Saint-Josse, le DSQ, la Coalition des parents de familles populaires, Atelier artistique 51…

Contact

Le Méridien asbl – Nathalie Thomas et Sylvie Bastin – 02 218 56 08